Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

DELAHERCHE Auguste (1857-1940)

Né à Beauvais, fils d’un manufacturier de cette ville, Auguste Delaherche entre en 1877 aux Arts déco à Paris où il reçoit l’enseignement d’Edmond Lechevallier-Chevignard (1825-1902). Comme dessinateur, avec celui-ci, il collabore à la restauration des vitraux d’Ecouen puis à la création des verrières de la chapelle du château de Chantilly.

Il commence à produire de la céramique d’art en 1883, attiré par la tradition céramique beauvaisine, dont son oncle paternel, grand collectionneur, détient des pièces majeures ; cette année-là, il rencontre Ludovic Pilleux, céramiste de la manufacture de L’Italienne, commune de Goincourt, près de Beauvais, et travaille dans son atelier. En 1886-1887, il est dessinateur et chef de service chez Christofle.

Il est exposé à la galerie Bing. « L’Art japonais », puis reprend, en 1887, l’atelier parisien de la rue Blomet de Chaplet où sa production prend place durant sept années. Tout comme Chaplet, il engage la pratique du grès dans une voie nouvelle en renonçant aux décors gravés.

En 1891-1892, il s’installe au hameau d’Armentières, près de Beauvais puis, en 1894, il y fait construire sa maison et son atelier « Les Sables Rouges », par son ami l’architecte Genuys.

A partir de 1904, il produit des œuvres beaucoup plus libres, parfois asymétriques, directement issues de son imagination

En 1887, à l’exposition des arts décoratifs de Paris, il reçoit une première médaille d’or, puis une deuxième, en 1889 lors de l’Exposition universelle. Nombres de ses œuvres sont présentes dans les collections du musée d’Orsay

Retour sur les artistes

  • Par période: L’Art Nouveau
  • Par ordre alphabétique: D
  • Par lieu: Paris