Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

INNOCENTI Jacques

1926 – 1958

Né à Paris, l’enfance de Jacques Innocenti est difficile : ses parents se séparent avant sa naissance, son père Ljuba Naumovitch, ne connaissant pas l’existence future de son fils. Odette Roche, sa mère, se marie avec un officier qui s’appelle Jacques Innocenti, et qui donne son nom au nouveau-né.
  • Sa mère se remariera avec Hector Gourju, et deviendra Odette Gourju. Jacques Innocenti fils, passe son enfance principalement à Bourges, dans la famille de sa mère.
  • De 1946 à 1949, Jacques Innocenti suit les cours de l’Ecole des Arts Décoratifs où il rencontre sa femme : Nydia Ronin, qui est inscrite cette même école depuis 1947. Ils se marient en 1949 à Vallauris.
  • A l’occasion du mariage de Jacques Innocenti, sa mère retrouve la trace de son vrai père, Ljuba Naumovitch, peintre, qui exposait au Luxembourg. Vingt ans après, ce sont des retrouvailles incroyables, car Ljuba apprend qu’il a un fils, Jacques Innocenti apprend qui est son vrai père, et qu’il devrait s’appeler Naumovitch ! Il ne veut d’ailleurs pas changer de nom.
Odette Gourgu, qui était veuve, se marie avec le père de son enfant, à Vallauris également, la même année que lui. En 1949, Jacques et Nydia Innocenti ouvrent leur atelier à Vallauris, Rue Sicart. En 1949 également, Ljuba et Odette Naumovitch ouvrent l’atelier du Grand Chêne. Pendant cinq ans, Jacques et Nydia produisent des céramiques courantes et artistiques de grande beauté. En 1954, Ljuba et Odette Naumovitch décèdent d’un accident de la route. Jacques et Nydia reprennent les locaux du Grand Chêne, l’agrandissent, et augmentent la production. En 1958, Jacques Innocenti, meurt des suites d’une intervention, il avait 32 ans. La production courante de Jacques Innocenti est couverte d’émaux blancs, avec un décor sgraffité; et quelques fois un décor peint en vert surajouté. Sa Production artistique porte un décor peint ou incisé sur engobe. Dans des tonalités de terre généralement. Il crée également des pièces dont une partie est en engobe, et l’autre partie est couverte d’émaux blancs.

Retour sur les artistes

  • Par période: Les années 50
  • Par ordre alphabétique: I
  • Par lieu: Vallauris