Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

VALENTIN Gilbert

VALENTIN Gilbert et Lilette

Les Archanges

1928 – 2001

Gilbert Valentin, né à Nancy dans une famille de ferronniers d’art, vit au contact du milieu artistique de cette ville jusqu’à la guerre. En 1946, il part s’initier
à la céramique à Dieulefit, avant de parfaire son apprentissage à Vierzon, à l’Ecole nationale professionnelle de céramique. Et intègre la faïencerie de Lunéville
comme ingénieur.

En 1950, il s’installe à Vallauris, avec sa femme Lilette, dans une ancienne fabrique de pignates ; ils baptisent leur atelier “les Archanges”.

Ses pièces sont particulièrement fortes, puissantes et robustes, rehaussées par une grande originalité dans des formes organiques très légèrement décentrées.
C’est un des rares artistes à manier avec autant de dextérité les émaux aux couleurs douces et sensibles, parallèlement à une palette éclatante et virulente dans ses pièces abstraites à fond noir granuleux.

A partir des années soixante, il se tourne vers des panneaux, plaques ou carreaux décoratifs portant un décor figuratif aux couleurs éclatantes.

En 1961, il produit une série de cadrans solaires, d’après des projets de Jean Cocteau, Henri Goetz, ou Ponce de Léon.

A partir de 1962, Gilbert Valentin travaille également la lithographie, le tissage, et surtout le métal, qu’il mariera avec bonheur à la céramique, produisant
de belles “méta-sculptures”.

Pendant toutes ces années-là, il participe à de très nombreuses et prestigieuses expositions, tant en France qu’à l’étranger

Retour sur les artistes

  • Par période: Les années 50
  • Par ordre alphabétique: V
  • Par lieu: Vallauris