Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

CHAMOTTE

Terre déjà cuite, (une brique par exemple), puis finement broyée et tamisée. Cette poudre, appelée chamotte, est ajoutée à l’argile pour la rendre plus solide ; on peut d’ailleurs cuire la terre chamottée à plus haute température que la terre naturelle. Le céramiste, selon le résultat escompté, utilisera de la chamotte broyée plus ou moins finement.