Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

BRACQUEMOND Felix (1833 – 1914)

Tout d’abord apprenti graveur, Felix Bracquemond est rapidement remarqué par des artistes qui le forment aux techniques artistiques. Dès 1852, il est admis au salon des artistes.

En 1860, il rentre d’abord dans l’atelier de Théodore Deck, puis du marchand de faïence Eugène Rousseau, établi rue Coquillère à Paris. Ce dernier lui commande les motifs d’un service de table, pour un projet destiné à l’Exposition universelle de 1867. Bracquemond propose alors un modèle qui reprend les thèmes du Kachô-ga entièrement dessiné et gravé par lui-même. Eugène Rousseau est convaincu et passe commande de deux cents pièces à la Manufacture Lebeuf, Milliet et Cie installée à Creil. Bracquemond réalise les eaux-fortes et les planches gravées sont tirées par la manufacture. Les épreuves sont découpées et mises sur la pâte prête à recevoir le décor. Au four, la chaleur fait disparaître le papier ne laissant que l’empreinte du dessin. Puis on peint par-dessus et la pièce est mise au four à grand feu. Présenté pour la première fois à l’exposition universelle de 1867, ce service obtint un très grand succès. Chaque élément du service est orné d’un motif différent. Le décor traite et associe une multitude de volatiles, poissons, et crustacés en laissant toujours place aux plantes et insectes. Le décor est souvent présenté comme une trilogie. Le papillon à la rencontre d’un coq au détour d’un branchage, une libellule à la rencontre d’une carpe au détour d’un nénuphar, etc.

Félix Bracquemond a également travaillé pour Sèvres en 1870, donnant à ses œuvres une orientation nouvelle. Il a aussi accepté le poste de directeur artistique de l’atelier parisien de Havilland.

Ami proche de Manet et de Fantin-Latour, il est représenté dans les tableaux de ce dernier, Hommage à Delacroix de 1864, conservé au Musée d’Orsay à Paris.

À partir de cette date, il reçoit tous les honneurs : en 1882, il reçoit le titre de chevalier de la Légion d’honneur, puis celui d’officier du même ordre en 1889 ; il obtient la médaille d’honneur du Salon de 1884.

Retour sur les artistes

  • Par période: L’Art Nouveau
  • Par ordre alphabétique: B
  • Par lieu: Paris