Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

CHAMBOST Pol

1906-1983

Quittant Saint-Etienne, la famille d’Hippolithe Chambost s’installe à Ivry-sur-Seine avant la première guerre mondiale en reprenant une entreprise de marbrerie funéraire. Pol Chambost, afin de travailler dans l’entreprise familiale, s’inscrit à l’Ecole des arts appliqués, section sculpture, et en sort diplômé en 1925.

Très vite remarqué, il collabore rapidement à l’atelier La Maîtrise, des Galeries Lafayette. Parallèlement, Pol Chambost ajoute un atelier de céramique à l’entreprise familiale qui crée de nombreux vases aux formes pures typique de cette fin des années trente.

Mobilisé pendant la seconde guerre mondiale, il est grièvement blessé et revient en juin 1940. Rapidement, il fait la connaissance de Colette Gueden qui dirige l’atelier Primavera du Printemps. Leur collaboration fructueuse durera jusqu’en1965.

Après guerre, il lance ses créations propres qui sont actuellement collectionnées avec boulimie… ce sont des vases aux formes fluides, généreuses, souvent anthropomorphes. Le dessin de ces vases, pichets, coupes, etc. est précis, nerveux, sinueux et parfaitement novateur. Chambost joue souvent sur le bicolore pour souligner les volumes. Certaines pièces portent un décor de personnages stylisés, souvent en noir sur fond blanc pour une lisibilité parfaite. Pour cette production, il fait souvent appel à ses amis d’école comme Jean Lassere, , Pierre Fouquet et Pierre Roulot. Ou bien collabore avec Pol Pouchol pour une fontaine géant epour le paquebot Liberté. Il travaille également avec de nombreux décorateurs tels Jean Royère ou Mathieu Matégot.

EN 1965, il s’installe dans le Périgord et continue de créer jusqu’à la fin de sa vie. Il a participé à de nombreuses expositions et reçu la médaille de bronze en 1958 à l’Exposition internationale de Bruxelles.

 

Retour sur les artistes

  • Par période: Les années 50
  • Par ordre alphabétique: C
  • Par lieu: Paris