Skip to content Skip to sidebar Skip to footer

Records lors de la vente de la collection Fina Gomez

Les records se sont accumulés pendant la vente des céramiques contemporaines de la collection Fina Gomez chez Bonhams Cornette de Saint Cyr

Fina Gomez (1920-1997), née au Venezuela, s'est consacrée aux arts, notamment à la photographie, à la peinture, à la sculpture et à l'architecture. Sa passion pour la céramique l'a conduite à La Borne en France où elle a ensuite rencontré Elisabeth Joulia, Yves et Monique Mohy, et Anne Kjaersgaard. La Collection Fina Gomez a été présentée en 1991 au Musée des Arts Décoratifs de Paris, accompagnée d'un catalogue qui documente de manière exhaustive chacune des œuvres.

Née en 1920, petite-fille de Juan Vicente Gomez, président du Venezuela, la jeune Fina se
découvre une passion pour la photographie dès l’enfance. Elle devient au fil du temps une
photographe créative et admirée, développant et tirant ses œuvres dans son studio
parisien. Elle étudie avec Madame d’Ora (Dora Kallmus), une célèbre photographe de
mode et de portrait et, de 1945 à 1969, expose à Caracas et à Paris, publiant des livres de
ses propres photos, ainsi qu’en association avec des poètes et des écrivains. En 1961, elle
crée la Fondation Fina Gomez pour promouvoir et soutenir les échanges artistiques et
culturels entre l’Amérique latine et l’Europe et finance de nombreuses expositions d’art, de
céramiques, ainsi que des événements culturels ou musicaux pendant plus de 20 ans.
En particulier, en coopération avec les gouvernements français et vénézuélien, elle
organise une grande exposition des impressionnistes français en 1962-63. Parmi ses amis
proches et ses connaissances on peut citer Carlos Cruz-Diez, Jesus Soto, Geneviève Asse, Pierre Seghers, Cristina Merchan, Manuel Angeles Ortiz, Baltasar Lobo, Armando Barrios, Alejandro Otero, Hector Poleo, Mercedes Pardo, Fance Franck, Emilio Pettoruti, Pablo Picasso et Mercedes Guillen, Yves Saint-Laurent et Christian Dior.

Les résultats

Parmi les résultats notables de la collection, citons un étonnant vase en faïence de Claire
Debril qui a atteint 15 300 €, record mondial pour l’artiste (estimation : 2 000 – 3 000 €).
D’autres records mondiaux ont été atteints pour :
– Un disque monumental de 1982 par Geoffrey Doonan vendu pour 4 080 € (estimation : 1000 – 1 500 €).
– Un vase globulaire de 1989 par Anne Kjaersgaard vendu pour 3 187,50 € (estimation : 1000 – 1 500 €).

– Un vase ovoïde de 1986 de Cristina Merchán a été vendu pour 1 785 € (estimation : 500– 700 €).
– Un vase “En forme de voile” de 1980 par Val Barry a été vendu 1 402,50 € (estimation : 1000 – 1 500 €).
Quatre « Feelies » en grès émaillé, vers 1984 par Rose Cabat ont atteint 12 750 € (Estimation : 1 000 – 1 500 €). Une gourde en grès émaillé de Shoji Hamada est un bel échantillon de sa vaste production de 1963 vendu pour 9 563 € (Estimation : 2 500 – 3 500€). « Châtaignes », vers 1967 par Élisabeth Joulia (1925-2003) a atteint 7 650 € (estimation : 4 000 – 6 000 €). Quatre œuvres de Robert Deblander ont atteint des prix
élevés aux enchères. Une bouteille en grès émaillé de 1970 de l’artiste a atteint 7 650 €
(estimation : 1 500 – 2 000 €).

Claire Debril
Elisabeth Joulia
Francine del Pierre

Bonhams Cornette de Saint-Cyr

6 Avenue Hoche, 75008 Paris

Leave a comment